Jeunesse : le rendez-vous manqué – Options Ugict-CGT, mai 2015

Options, le magazine de l’Ugict-CGT, consacre à la lutte du CIDJ un article : « Jeunesse : le rendez-vous manqué », article écrit par Christine Labbe, après  un entretien avec la déléguée syndicale. On peut dire que s’il y a un écrit qui permet d’avoir une vision globale de la situation et de ses enjeux, c’est bien celui-là ! Merci donc à l’Ugict-CGT.

Article Option CGT CIDJ – mai 2015

Share

Mobilisation pour le maintien de 11 CIO à Paris

11 CIO menacés de fermeture à Paris

Mardi 26 mai, à 2015 05 26 CIDJ  Soutien COPSY SNES FSU Devant l'Hôtel de ville Parisl’occasion de la tenue d’un conseil de la Ville de Paris, les conseillers/-ères d’orientation psychologue manifestaient leur colère : 11 Centres d’Information et d’Orientation sont aujourd’hui menacés de fermeture à Paris. L’autorisation d’une mobilisation sur le parvis de l’Hôtel de Ville leur ayant été refusée, c’est place du Châtelet que s’est fait le rassemblement. « Non à la fermeture des CIO ». « Pour un service public d’orientation. » Les copsy exigent un maintien des 11 CIO. Une pétition est en ligne.

La Mairie de Paris a en effet décidé de ne plus assurer la prise en charge financière des 11 CIO dits départementaux. Les CIO sont en difficulté sur tout le territoire national.

Share

Nouveau CA du CIDJ le 11 juin

Le 11 juin, vote des licenciements en CA

La direction générale a annoncé cette semaine que le CA sera finalement reporté à la date du 11 juin. Pour l’instant, aucun ordre du jour n’a été communiqué. Une réunion de CE se tiendra le jeudi 28 mai où devrait être abordé un point concernant le conseil d’administration, en particulier pour donner des explications sur les modifications qui auraient été apportées sur le financement FEJ.

Share

Au CIDJ, le Bureau maintient le cap des licenciements !

Les représentant-es du personnel reçus par le Bureau

Le Bureau s’est réuni, en présence de Mme Charnoz, vice-présidente élue à la Ville de Paris, M. Ophèle, trésorier, Marie Richard, présidente, Mme Casali directrice du BIJ d’Etampes. M. Bayou, vice-président n’a sans doute 2015 05 13 CIDJ Avant le C.A. reporté devant le bureau du directeurpas pu se rendre disponible… Nous ne pouvons que regretter son absence depuis maintenant 2 ans et dans un contexte des plus préoccupants. Quant au siège de secrétaire statutairement réservé à un-e représentant-e du Cnajep, il demeure vacant depuis que ces derniers ont remis leur démission à M. le Ministre.

Accueil bruyant et en colère des salarié-es :

« Nous ne vous laisserons pas jouer avec notre mission et nos emplois ! »

Des représentant-es du personnel CE, CA et déléguée syndicale ont été reçu-es par une partie du Bureau. Mme Charnoz n’ayant pas pu rester ?
Le Bureau maintient sa volonté de conduire la restructuration et de procéder à 16 licenciements minimum ! C’est pour eux la seule façon de « sauver 60 emplois » au CIDJ. Quel que soit le mode de financement, ils sont déterminés à s’en saisir pour payer les coûts de la restructuration.
Plan social élitiste ? Assumé. Personnes condamnées à la précarité ? Assumé. Mais s’entendre dire qu’ils jouent avec notre mission et nos emplois ? Non, ils contestent, ils ne jouent pas. Nous non plus. Les décideurs ne seront pas les payeurs. Nous ne lâcherons rien.

Les représentant-es du personnel ont le sentiment d’être manipulé-es, de ne pas être entendu-es. A l’interpellation du syndicat concernant l’employabilité des personnes qu’ils comptent licencier, les membres du Bureau répondent que oui, ils savent, on leur a déjà dit. Oui, il y a le risque que cette décision conduise les salarié-es licencié-es à la précarité, mais c’est la seule solution pour sauver les autres emplois. Non, ce projet de restructuration n’est pas totalement satisfaisant, mais c’est la seule solution pour sauver les autres emplois.

Et quand il s’agit de l’audit, la position se résume à pour l’instant, on n’en tient pas compte… Chaque chose en son temps ? Le temps de boucler son mandat en se donnant l’illusion qu’on a fait ce qu’on a à faire ? Le mandat des administrateurs arrivera à terme au mois de juin 2015… Les salarié-es, eux, recevraient leur lettre de licenciement sur leur lieu de vacances ??

Share

CA du 13 mai reporté !

L’audit évoqué comme raison du report…

C’est à l’occasion de la réunion de CE du mardi 12 mai que le directeur général a émis des doutes quant à la tenue de la réunion du conseil d’administration avec l’ordre du jour prévu. Il évoque le rapport d’audit remis 48 heures avant à ses commanditaires, État, Ville, Région. La direction dit ne pas eu connaissance du contenu de ce rapport mais précise qu’il serait négatif, en particulier concernant le projet de restructuration qui manquerait d’ambition, et de licenciés permettant au ministère de faire des économies à terme sur le montant de sa subvention ? La réunion du CA pourrait donc se tenir avec un autre ordre du jour, le directeur indique que le Bureau doit statuer : le CA pourrait être reporté.

Le Bureau décide de reporter le CA du 13 mai, la demande de report émanerait directement de M. Dujol, directeur de la jeunesse. La décision  a été relayée en ces termes auprès des administrateurs :

Mesdames, Messieurs,

Suite à la demande du Ministère chargé de la Jeunesse, nous nous voyons dans l’obligation de reporter le Conseil d’Administration du CIDJ qui devait se tenir ce mercredi 13 mai à 14 h 30.

Il est en effet indispensable de connaître et d’analyser préalablement les conclusions de l’audit diligenté par le Ministère de la Jeunesse, la Région Ile-de-France et la Ville de Paris, ce document n’étant pas rendu public à ce jour.

Nous vous prions d’excuser ce nouveau report et nous nous efforcerons de réunir notre Conseil d’Administration dans les meilleurs délais, une fois connus l’ensemble des éléments susceptibles d’impacter notre projet de redéploiement.

Bien Cordialement.

Le directeur général s’interroge lui sur la valeur d’un tel projet de restructuration si des préconisations issues de l’audit viennent de toute façon à terme s’appliquer ?… Concernant le FEJ aussi, il fait machine arrière : est-ce vraiment une solution qui offre toutes les garanties ? Le comité de direction a fait part de ses réserves, le dossier est inmontable sans tricherie grossière, et avec quelles conséquences pour l’avenir de la structure ?

Le CA serait reporté, a priori en juin, mais le Bureau lui se réunira, avec comme invité spécial M. Dujol…

Share

Le 13 mai : le CA appelé à voter les licenciements !

Mercredi 13 mai aura lieu une réunion du conseil CA CIDJd’administration. L’ensemble des administrateurs, en grande majorité constitué de représentants de ministères, est appelé à voter la mise en œuvre de la restructuration concoctée par la direction générale, avec l’appui distant du Bureau de l’association :

Marie Richard, présidente et conseillère régionale Île-de-France, Bernard Ophèle, trésorier et ancien président, Lætitia Casali, directrice du BIJ d’Étampes, Sandrine Charnoz vice-présidente, élue à la Ville de Paris.

Julien Bayou, vice-président au titre de son mandat de conseiller régional, reste absent et muet depuis 2 ans…

Sera également présent au titre de sa fonction de directeur de la jeunesse, Jean-Benoît Dujol, également délégué interministériel à la jeunesse.

  • Financer les licenciements par le FEJ

http://centresocial-chemille.asso.fr/wp-content/uploads/2015/02/fonds-experimentation-pour-la-jeunesse.jpgLa question du financement de la restructuration au CIDJ par l’État, plus précisément par le Ministère en charge de la jeunesse, a longtemps fait débat : de l’engagement oral au désistement… La solution semble se concrétiser par… un financement du Fonds d’expérimentation pour la Jeunesse. Ce fonds, constitué d’apports financiers publics et privés, octroie des subventions par la biais d’appel à projet thématique. Mais, pour ce qui est du financement de la restructuration du Cidj, le Ministère ne garde de cet appel à projet que les règles de cofinancement et d’évaluateur externe… Par contre, pas de mise en concurrence, le CIDJ sera seul candidat ! Le FEJ financera donc un plan de licenciements, de quoi s’interroger sur la dimension d’expérimentation que revendique ce fonds…

  • Point sur l’audit mené par les financeurs État, Région et Ville

Le rapport d’étape a été annoncé, par la direction générale en CE, comme ayant été remis aux trois commanditaires en mars 2015. Il porterait notamment sur les questions de gouvernance de la structure et aurait a priori déplu au ministre, en particulier à son entourage, ancien proche du CIDJ. Qu’en sera t-il du rapport final ? Les auditeurs maintiendront-ils malgré tout le cap ? Le rapport final de l’audit est sur le point d’être remis. Nous en ferons la demande « comme il se doit » à Monsieur le ministre, sans être dupes quant à la forte probabilité de n’obtenir même pas un refus.

  • Quel budget 2015 ?

Une réunion de CE est prévue ce mardi, avec entre autre point, la question du budget prévisionnel 2015. Les élu-es du CE doivent être informés et consultés sur ce budget avant les élu-es du CA.

Les documents remis ne nous ont absolument pas permis de comprendre ce qu’il en était… Tous mentionnent des chiffres différents…

 A suivre.

Share

Retour sur la soirée de soutien aux salarié-es CIDJ

Soutiens au rendez-vous !

Deux articles auront certainement été suffisants pour avoir pris connaissance de l’organisation d’une soirée de soutien aux salarié-es en lutte au CIDJ le jeudi 7 mai. L’heure de mi-bilan a sonné, même si plutôt que de bilan, il s’agisse surtout d’un retour d’images.

Difficile de dire combien nous étions…

2015 05 07 CIDJ Soirée de Soutien Salle Patronage laïc Rue Violet Paris15 (9)

échanges et témoignages, expériences de luttes…

Débat et échanges autour des expériences de chacun-e, témoignages de lutte, témoignages d’un quotidien de lutte. L’occasion de prendre le temps de se rassembler pour parler de complémentarité, d’une nécessaire convergence des luttes, de rappeler qu’il est urgent de continuer à agir pour défendre les réseaux jeunesse, essentiels face à plus en plus de précarité chez les jeunes : Snes-FSU CIO Paris, UD CGT ParisCGT PJJCGT des privés d’emplois et précaires, collectif des bas salaires, Jeunes Communistes du 15èmePC Paris 15ème, CGT Politique de la Ville Mairie de Paris, CGT CIDJ animé par Julien. Interventions pédagogique, épidermique, en colère, déterminée, solidaire…

Démonstrations circassiennes : numéro d’équilibre dansé de Marie Caron, formée au Cirque nomade à Boulogne Billancourt et de la compagnie « On est fait pour s’entendre » avec le duo Face à face de Maëlle et Clarisse (onestfaitpoursentendre@gmail.com)

Dessins de Florentin et Sébastien du collectif Athanor – [exposition à Saint-Malo la semaine prochaine] http://athanor-la-question.tumblr.com/

Concert de Thibault, du groupe Jack Tance et d’Alexis Gary, auteur compositeur du projet « Vanessa et les nœuds papillons ».

Guillaume, pour sa sélection musicale de fin de soirée.

Les créateurs du jeu « Combien pèse l’Information jeunesse ? », de quoi se poser la question en pleine austérité !

Cidj remise de prix

et les nombreux/-ses cidjien-nes à l’origine des innombrables mets gastronomiques et breuvages en tout genre !!

L’occasion de remercier ceux et celles qui se sont mobilisé-es pour que cette soirée ait de la gueule, qu’elle soit un moment collectif qui permette d’entretenir l’énergie nécessaire à la lutte contre les licenciements et la menace de démantèlement du CIDJ.

Merci aux nombreux donateurs et donatrices, parce que le soutien a aussi son versant pécuniaire !

Cidj 7 mai 2015 Ronde des desserts

 

 

 

 

 

 

Share

Ce soir : Soirée de soutien aux salarié-es en lutte du CIDJ !

Le 7 mai, soutenez les salarié-es en lutte du CIDJ !

C’est ce qu’on appelle le jour J, ce jeudi 7 mai à partir de 18h30 et jusqu’à minuit, aura lieu une soirée de soutien aux salarié-es en lutte au CIDJ. Cette soirée vise à récolter des fonds pour les actions à mener dans la lutte qui nous oppose à l’État, État qui lâche le CIDJ à l’heure où il fait de la jeunesse une priorité !

La soirée a lieu au 61, rue Violet à Paris 15ème arrondissement, dans la salle du patronage laïc de l’arrondissement.

Au programme :

à partir de 18h30 : débat autour des expériences de luttes des acteurs de la jeunesse, de la politique de la ville pour faire face aux politiques d’austérité qui touche tous les secteurs.

En présence de la CGT PJJ, l’UD CGT de Paris, CGT Mairie de Paris Politique de la Ville, le SNES FSU CIO Paris, les Jeunes Communistes du 15ème, le collectif des bas salaires…

A partir de 20h30 :

=> Démonstrations circassiennes avec  Clarisse et Marie, Maëlle et Thomas et Thibaud, dessinateurs du soir

=> Concert avec Thibault du groupe Jack TANCE, accompagné par Alexis

et pour accompagner ces temps militants et artistiques, il y aura bien sûr des créations gastronomiques et des boissons en tout genre !

On vous y attend !!

http://paris.demosphere.eu/files/import-images/81af78ec3a93bfe446882ec0d8eecc31.png

Share

CESE : la jeunesse, une priorité ? Le CIDJ demantelé !

M. Hollande réaffirme la priorité jeunesse…

Les salarié-es en lutte au CIDJ venus alerter sur leur situation maintenus à distance !

A l’occasion du colloque sur les politiques publiques en faveur des jeunes que le Conseil économique social et environnemental a co-organisé avec le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques de Sciences Po (LIEPP) ce mercredi 6 mai 2015, François Hollande a souhaité réaffirmer la priorité jeunesse affichée par le gouvernement depuis le début de son mandat.

Priorité jeunesse, c’est un slogan!

Pas une priorité pour le gouvernement !

L’occasion pour nous d’aller alerter de nouveaux les décideurs concernant la situation du CIDJ : plan de licenciement, audit, abandon par l’Etat d’une structure qu’il a créée et qu’il dirige encore actuellement sous couvert d’un statut associatif.

Impossible d’approcher, nous avons du rester à distance des politiques présents parmi lesquels de vieilles connaissances ont pu nous reconnaître, tout en prenant soin de nous ignorer , dirigeants officiels et officieux : M. Garnier-Lavalley, ancien secrétaire de l’association, aujourd’hui au cabinet du ministère, M. Dujol, directeur de la jeunesse, M. Kanner, ministre en charge de la jeunesse.

La jeunesse, une question démocratique ?

Sans doute allions faire tâche sur la photo…

Alors que « les événements du mois de janvier » sont encore brandis comme l’étendard du ‘vivre ensemble’ et que la politique jeunesse se fait à coup d’annonces et de communication, c’est l’austérité pour les professionnel-les et structures qui accompagnent les jeunes. Au CIDJ, la priorité jeunesse se traduit pas des licenciements et la menace d’un démantèlement de la structure. Priorité jeunesse ? Priorité à la rigueur budgétaire dont on mesure déjà les conséquences pour les jeunes.

Merci à nos actuels et anciens dirigeants, M. Dujol, M. Garnier-Lavalley, M. Kanner, d’avoir su une nouvelle fois faire vivre la démocratie en ignorant nos revendications et en nous maintenant à distance.

M. Hollande n’a t-il pas soulevé l’importance de l’information des jeunes ??? Une information des jeunes sans Information jeunesse !

Le rapport du CESE met en avant l’importance du réseau Information jeunesse pour sécuriser les parcours d’insertion. L’État lâche le CIDJ !

Share

Signature du contrat de ville parisien

NON À L’AUSTÉRITÉ POUR LE SOCIAL, LA JEUNESSE, ET LES QUARTIERS POPULAIRES Á PARIS !

Ce jeudi 7 mai 2015, Madame HIDALGO, Maire de Paris, va encore communiquer sur l’engagement de la Mairie de Paris auprès des quartiers populaires en signant, en présence de l’Etat, de la Région, de l’Éducation Nationale…Le Contrat de Ville Parisien 2015/2020.

Une des grandes priorités de ce contrat serait la jeunesse des quartiers populaires…

Derrière cet affichage, la réalité :

CIDJ (Centre d’Information et de Documentation Jeunesse) :

16 licenciements, 19 postes supprimés.

Mission Locale de Paris :

Plan de Redressement visant 20 suppressions de postes

Centres d’Information et d’Orientation (CIO) :

Désengagement financier de la Ville de Paris à compter du 31 août 2015 pour les 11 CIO à gestion départementale entrainant un risque de fermeture pour au moins 8 CIO

Le contrat de Ville repose sur de nombreux partenariats avec le secteur associatif, la CAF, la CPAM, partenaires qui vont devoir subir de manière frontale les conséquences du Pacte de Responsabilité engagé par le Gouvernement ! Depuis le 1er janvier 2015 le Pacte de Responsabilité est à l’œuvre. Rappelons que ce Pacte c’est :

41 milliards d’aide aux entreprises (réduction d’impôts et de cotisations sociales) financés par :

> 18 milliards d’économies à réaliser sur les dépenses de l’État,

> 11 milliards d’économies sur celles des collectivités Territoriales,

> 10 milliards sur les dépenses d’assurance maladie,

> 11 milliards sur les dépenses de protection sociale.

Aucune exigence dans ce contrat de Ville pour que le patronat embauche des habitants de ces quartiers politique de la Ville ! Ce contrat de Ville n’impose donc rien aux employeurs qui par ailleurs perçoivent des milliards de l’État, mais exige des résultats de la part de ceux qui sont en charge de le mettre en œuvre (Services publics, CAF, CPAM, Associations, etc.)

Toujours plus de jeunes et de quartiers d’intervention avec du redéploiement de personnel dans le service de la Mairie de Paris en charge de la politique de la ville et de l’intégration déjà en sous-effectif et en souffrance permanente !

L’Union Départementale CGT Paris dénonce cette mascarade. Elle soutient tous les secteurs en lutte aujourd’hui contre le plan d‘’austérité conduit sur le dos des jeunes, des quartiers les plus défavorisés, des professionnels et du service public.

La soirée de solidarité avec les salariés du CIDJ, le Jeudi 7 mai au soir, sera l’occasion de débattre des politiques publiques en direction de la jeunesse, et de dire non à l’austérité dans le social, la jeunesse et les quartiers populaires.

Contacts pour en savoir plus :

Benoit Martin – Union Départementale CGT Paris – b.martin@cgtparis.fr – 06 07 99 46 38

Anne Sémécurbe /Julie Ressot – CGT CIDJ – cgt.cidj@gmail.com – 06 14 60 44 75 / 06 79 64 26 33

Jean-Philippe Revel – CGT Mission locale de Paris – ml@orgasociaux.cgt.fr – 06 85 63 06 95

Catherine Albert – CGT Syndicat des cadres et techniciens de la Ville de Paris (Service politique de la Ville et intégration) -lesdessousducdville7mai

syndicat-cgt-cadres@paris.fr – 06 63 54 31 77

Marilou Struillou – Intersyndicale CIO – marilou.struillou@hotmail.fr – 06 72 40 91 03

Share