Les élu-es de la délégation unique du personnel ont été convoqué-es durant ce mois octobre 2016 à une première réunion d’information concernant la modification des statuts qu’envisagent Madame Marie Richard, présidente de l’association, et Madame Bosset-Montoux, directrice générale.

Attendue par le ministère de tutelle et préconisée par Maître Bourbouloux mandataire ad hoc fortement suggérée par ce même ministère, cette modification vise à nettoyer les statuts de toute présence gênante de l’Etat, présence allant dans le sens de la décision judiciaire du tribunal administratif intervenue en juillet 2016 et qualifiant le CIDJ d’association transparente. Il s’agit donc d’ôter des statuts les mentions faisant figurer le ministère comme décideur.

A terme, c’est ce qui permettra à l’Etat de se désengager totalement de cette association qu’il a créée, de se désengager de toutes responsabilités vis à vis de l’avenir de la structure et de ses salarié-es.

Marie Richard, qui présidait cette réunion d’information du CE, a néanmoins indiqué que les documents remis aux élu-es peu avant la réunion n’étaient pas des documents définitifs et que nous serions donc destinataires des statuts définitifs dans les semaines à venir.

Inquiets et furieux de ce passage en force sur le sujet éminemment grave et fondamental des statuts qui sont la fondation de l’organisation, du financement et du projet du CIDJ, nous sommes aujourd’hui en l’attente de ces documents afin de pouvoir exercer notre rôle de représentant-e du personnel.

Share